Pour l’accès aux garanties locatives

25-06-2020

Aux confins du logement, une enquête d’intérêt public

55 jours à l’intérieur, 23h sur 24 à la maison : IDHEAL a voulu comprendre comment chacun avait vécu cette période et s’était organisé pour mieux la supporter. Tenter aussi de dresser - modestement compte tenu de la diversité des situations - un portrait du logement en confinement. Les résultats sont édifiants par leur simplicité. Quelle que soit la porte que l’on pousse, famille, intimité, travail, confort, ce qui manque le plus, c’est l’espace. Intérieur et extérieur. Nombre de réponses évoquent l’étroitesse des pièces, le manque de lumière, le besoin ou l’envie de pousser les murs, de sortir, tout en restant chez soi, sur son balcon, sa terrasse ou dans son jardin.

tlcharger pdf
15-01-2020

Etude : Vieillissement et logements Tome 2

Suite de l'étude. Les premières générations du baby-boom nées entre 1946 et 1956 auront plus de 85 ans en 2040. D’ici là, le vieillissement à l’échelle des communes va dépendre pour beaucoup de la composition de leur parc de logements. À l’échelle des territoires, selon les projections démographiques réalisées à l’horizon 2035, le vieillissement sera nettement plus marqué en grande couronne, notamment dans le périurbain. En 2035, le contraste sera net entre une agglomération centrale, plus jeune, et un périurbain qui accueillera les parts les plus élevées de personnes âgées. Une étude de L'Institut Paris Région.

tlcharger pdf
18-11-2019

Etude : Vieillissement et logements Tome 1

Les premières générations du baby-boom nées entre 1946 et 1956 auront plus de 85 ans en 2040. D’ici là, le vieillissement à l’échelle des communes va dépendre pour beaucoup de la composition de leur parc de logements. À l’échelle des territoires, selon les projections démographiques réalisées à l’horizon 2035, le vieillissement sera nettement plus marqué en grande couronne, notamment dans le périurbain. En 2035, le contraste sera net entre une agglomération centrale, plus jeune, et un périurbain qui accueillera les parts les plus élevées de personnes âgées. Une étude de L'Institut Paris Région.

tlcharger pdf
18-10-2019

Etude : mise en place de la mesure de conservation de l’allocation de logement en cas de non-décence du logement

La Cnaf, en collaboration avec l’ANIL et leurs réseaux respectifs de Caf et d’ADIL, a mené début 2018 une enquête qualitative et quantitative sur l’action des Caf en matière de non-décence et sur la manière dont celles-ci ont pu mettre en place la mesure de conservation, en lien avec le réseau de partenaires existant. Cette note rappelle le contexte dans lequel la mesure de conservation intervient, en lien avec les processus d’identification de la non-décence à articuler avec ceux de l’habitat indigne. Elle présente ensuite la manière dont cette mesure a été mise en œuvre dans les territoires avant de dresser un premier bilan des résultats et perspectives d’amélioration de son efficacité. Une étude de l'ANIL.

tlcharger pdf
16-07-2019

Etude : la mobilité des Franciliens en régions en forte hausse

67% des actifs franciliens s'intéressent à un emploi dans une autre région, soit deux fois plus que dans le reste de la France (33%). Une étude proposée par Hellowork.

ouvrir lien
08-07-2019

Sécuriser sa mise en location face au risque d’impayés – Pratiques et appétences des bailleurs ayant consulté une ADIL

Chaque année, les ADIL délivrent une information personnalisée à 150 000 propriétaires bailleurs.  À l’occasion de l’enquête thématique annuelle du réseau, 2 400 d’entre eux ont été interrogés sur leurs pratiques en matière de recherche, de sélection d’un locataire et de sécurisation vis-à-vis des risques locatifs, notamment des impayés. Une typologie des bailleurs permet en outre d’éclairer leur intérêt pour un produit de gestion qui intégrerait sélection et sécurisation en contrepartie d’un plafonnement de loyer. Cette démarche s’inscrit par ailleurs dans la continuité des enquêtes portant sur le même sujet, réalisées en 1994, 1999 et 2003. Une étude de l'ANIL.

tlcharger pdf